Tu es ici
Accueil > A la Une > Julien DAYRE ( ASSISTANT SM1)

Julien DAYRE ( ASSISTANT SM1)

Salut Julien, peux-tu te présenter en quelques mots aux club ?

Julien, 38 ans, en couple et une fille de 8 ans et demi Calista. Je suis né et je vis sur Mont de Marsan. Je suis fonctionnaire territorial et travaille au centre de gestion des Landes.

 

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours dans le basket ?

Comme joueur, j’ai été formé de 12 à 17 ans au Stade Montois , puis j’ai fait deux ans à Montsoué en évoluant en cadet région et en équipe première ma première saison puis en Pré nationale la deuxième. Je suis parti ensuite à Saint Médard 40 pendant 10 ans en région avant de devoir arrêter à 30 ans avec une rupture du tendon d’achille.  C’est là que Manu m’a proposé de l’assister à Saint Médard après avoir joué une saison ensemble et je me suis donc lancer de l’autre côté de la barrière en passant mes diplômes (même si Manu m’a poussé 😉 pour ne pas couper totalement les liens avec le basket et finir de cette manière.

On a ensuite fait 3 ans à Coteaux du Luy en championnat de France, puis fini une saison au Stade Montois en N2 et débuté la suivante jusqu’en janvier. J’ai ensuite eu besoin d’une pause et suis allé filer un coup de main pour entrainer les babys à Saint Médard. L’an dernier, Manu souhaitait qu’on rebosse ensemble pour essayer de ramener les filles de Saint Médard en région, challenge que j’ai accepté avec plaisir.

J’ai également eu la chance d’encadrer la sélection Landes filles 2002, expérience très enrichissante.

 

Si tu devais nous donner un point fort/faible sur ton basket, lesquels seraient-ils ?

Question pas évidente…j’aime bien le basket structuré, assez solide défensivement et avec beaucoup de courses. J’aime que les 10 joueurs se sentent impliqués.

Pour le point faible, on va éviter de l’évoquer pour donner des pistes aux adversaires d’ETB 🙂 mais je pense qu’il faut sans cesse se remettre en cause et faire évoluer son basket et ses méthodes sous peine de vite être dépassé, donc on a forcément des points faibles ….

 

Un souvenir marquant de ta carrière ?

Le titre de Promo région avec Saint Médard et les différentes montées .

 En tant que coach, la victoire face à Colomiers lors de l’avant dernière journée de championnat avec Coteaux qui nous permettait de nous sauver dans une poule très relevée et complètement dingue (année ou ASCH était descendu). C’était irrespirable.

 

Un moment à oublier ?

Mes croisés à Cenon en 2002 et mon tendon d’achille face à Colayrac en 2010…

 En entraîneur forcément les échecs avec les équipes de nationale en coupe qui sont difficiles à digérer alors que tu arrives à aller en 1/4 avec les filles et les garçons de Saint Médard…J’espère conjurer le sort avec ETB.

  

Quel sont tes objectifs pour la saison à venir ?

Prendre du plaisir et faire tout pour maintenir le club en N3. C’est un groupe très jeune avec une grosse marge de progression donc voir évoluer les joueurs dans le bon sens sera également une récompense et l’impression d’avoir réussi sa mission. Mais avec du travail, il n’y a pas de raison de ne pas y arriver.

 

Un mot sur l’Elan Tursan Basket ? et pourquoi ce choix ?

J’ai jamais eu la chance de jouer contre ETB, même si j’ai pu le faire contre Saint Loubouer ou Geaune à l’époque. C’est un club avec beaucoup de ferveur, puisque j’avais eu la chance d’assister au derby contre TBC il y a quelques années. On sent beaucoup d’engouement et un gros travail des bénévoles pour faire grandir ce club.

Pour le choix, car Manu m’avait demandé si je pouvais être intéressé par ce challenge à relever et que j’ai eu un bon feeling lors de mes discussions avec Olivier et Benoit .

Pour terminer je souhaite remercier les bénévoles qui lors des différents matchs ou entraînements nous ont préparé à manger et également tout ceux qui donnent de leur temps pour que l’on puisse travailler dans de très bonnes conditions.  Je tiens à préciser que je ne suis pas trop physionomiste et que je peux avoir du mal à savoir qui est qui!!!!

Top